A LA UNE National POLITIQUE

Haïti / Sécurité : Des policiers du groupe “Fantom 509” regagnent les rues

Après quelques semaines de trêve, plusieurs personnes armées qui se réclament de la Police Nationale d’Haïti (PNH) et qui se regroupent au sein d’une structure dénommée “Fantômes 509” ont regagné les rues, ce lundi 27 avril, pour dénoncer l’attitude des autorités policières dans la gestion des revendications formulées par les policiers. Sur leur parcours ils ont semé la panique au niveau du bureau de l’Office National d’Assurance Vieillesse (ONA) situé sur l’autoroute de Delmas non loin de Delmas 17.

Port-au-Prince, le 27 avril 2020.- C’est la panique, ce lundi 27 avril 2020, au Bureau de l’Office National d’Assurance Vieillesse (ONA) situé sur l’autoroute de Delmas non loin de Delmas 17.

Plusieurs personnes armées qui se réclament de l’institution policière et qui se disent membres d’une structure baptisée “Fantômes 509” ont investi les rues de la capitale haïtienne, au moment de la rédaction de l’article. Ces personnes disent protester contre les autorités policières qui, selon eux, n’ont, jusqu’à date, répondu aux revendications des agents de police.

Au niveau de Delmas précisément à l’angle de  Delmas17 et la route principale de Delmas, les “Fantômes 509” ont fait irruption au local de l’Office National d’Assurance vieillesse (ONA) et forcé les employés à vider les lieux.

Des tirs automatiques sont aussi entendus dans la commune de Delmas non loin de l’ONA. Certaines informations laissant croire que les protestaires auraient emporté à l”ONA, certains dossiers du programme “ONA Police”.

Accompagnés d’un groupe de supporteurs les “Fantômes 509” (comme ils se font appelés) poursuivent leur route et se dirigent vers Pétion-ville …

Les “Fantômes 509” réclament 50 mille gourdes comme salaire mensuel pour les policiers et 25 mille gourdes comme frais de service.

Source: Vant Bèf Info (VBI)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *